Météo Dombresson

La météo de votre canton

Get Adobe Flash player
 
Malgré sa faible superficie, la Suisse possède un climat varié. On y trouve par exemple d’importantes précipitations sur la chaine du Jura et principalement des Préalpes/Alpes, à contrario de très faibles quantités de pluie dans certaines vallées, des neiges éternelles sur les plus hauts sommets ou encore des températures très douces plus au sud.

 

Les reliefs influencent le climat
La chaine du Jura et les Alpes ont une grande importance sur le climat et la météo de la Suisse.  Les Alpes suisse, avec un sommet culminant à 4634 mètres (Pointe Dufour) forment une barrière qui influence le temps. Ainsi, le climat du sud des Alpes est différent de celui du nord des Alpes, avec des températures souvent bien plus chaudes.
Selon les vents dominants, et les systèmes dépressionnaires sur l’Europe, il arrive fréquemment que le temps change radicalement d’un versant à l’autre.
 
Précipitations importantes au sud
Lorsque le temps est dépressionnaire sur la Méditerranée, en général un courant de sud souffle sur la Suisse. Toutes les régions situées avant la barrière des Alpes seront soumises à de fortes précipitations amenées par l’air chargé d’humidité.  En buttant contre les Alpes suisses, ces précipitations sont donc accentuées par effet orographique. Il peut ainsi pleuvoir de nombreuses heures de suite sur le Tessin.
En hiver, lorsque cette situation se produit, l’air froid est rapidement chassé par l’air plus chaud remontant du sur de la France. Cependant, sur le Tessin, l’air froid reste bloqué contre les Alpes est et les précipitations peuvent alors tomber sous forme de neige jusqu’en plaine tandis que le reste de la Suisse est sous la pluie.
 
Effet de foehn dans les vallées
La Suisse peut être touchée aussi bien par le foehn du sud que par le foehn du nord. Le foehn du sud souffle sur la Suisse lorsque les flux dominants soufflent depuis le sud vers le nord de l’Europe. En arrivant contre la barrière des Alpes, l’air alors chargé d’humidité doit s’élever pour franchir les reliefs. En prenant de l’altitude, l’air se décharge de son humidité (pluies intenses au sud des Alpes) puis en redescendant sur le versant opposé la diminution de pression provoque un réchauffement de l’air (qui à ce moment est devenu sec). Il peut faire, par exemple,  plusieurs degrés d’écarts à une même altitude entre une vallée soumise à l’effet de foehn et le Plateau suisse.
Si l’effet de foehn est intense, des vents pouvant souffler en tempête (rafales > 100Km/h) ne sont pas rares dans les vallées. En montagne le vent souffle encore plus fort.
 
Poches d’air froid et précipitations moindres en Valais
Le Valais illustre particulièrement bien cette situation. Les perturbations atlantiques venant par l’ouest du de la Suisse romande rencontre avant d’arriver en Valais la barrière des Préalpes, tandis que celles arrivant par le sud ou le nord le sont par les Alpes. Les perturbations, ainsi bloquées contre ces reliefs arrivent avec peine à avancer jusqu’en Valais et se sont déchargées de leur humidité. De ce fait, le Valais central dispose des conditions météorologiques les plus sèches et des plus ensoleillées de Suisse (le Tessin dispose également de conditions souvent ensoleillées).
Cette implémentation particulière dans les Alpes Suisse du Valais provoque souvent l’accumulation d’air froid jusque dans la vallée du Rhône en hiver. Les perturbations étant stoppées par les montagnes, l’air plus doux amené par les perturbations n’arrive par à chasser l’air froid dans l’immédiat provoquant d’abondantes précipitations neigeuses alors que la pluie tombe à quelques kilomètres seulement !
 
Vents dominants de l’ouest sur le Plateau
Le Plateau Suisse n’est quant à lui pas directement influencé par l’effet de foehn et les reliefs.  Les vents dominants viennent de l’ouest. Le climat du nord-est de la Suisse est plus continentalisé.
 
Bise sur le Plateau et le Bassin lémanique
Souvent en hiver des anticyclones se forment sur les régions plus nordiques que la Suisse tandis qu’une dépression est formée sur la Méditerranée. Cette situation provoque un resserrement des gradients de pression entre le nord et le sud mettant en mouvement les masses d’air qui viennent du nord de l’Europe vers le sud. Cet air continental est plus froid que d’accoutumée et provoque une sensation « piquante » en hivers avec l’effet du refroidissement éolien.
La chaine du Jura canalise ce courant froid venu de l’est si bien que celui-ci est resserré entre les reliefs du Jura et des Alpes. Ainsi, la bise est accélérée en approchant du Bassin lémanique pour que le même volume d’air puisse toujours passé. La bise peut souvent souffler à plus de 80 Km/h vers le bassin genevois !
 
Stratus en hiver et températures plus douces en montagne
En hiver, lorsque le temps est calme et anticyclonique une couche de stratus se forme sur le Plateau. Ce stratus se développe généralement du Bas-Chablais (Bouveret) jusqu’à la chaine du Jura et le Bassin genevois et jusque vers l’est de la Suisse. Il arrive parfois que le stratus remonte à l’intérieur des vallées (vallée du Rhône notamment).
Pouvant être dense, il arrive que le soleil ne soit pas visible pendant plusieurs jours, tant que les nuages n’ont pas été chassés par une perturbation.
Sous le stratus les températures peuvent rester bien plus froides que dans les régions où il y a du soleil. Parfois les températures peuvent être négatives sous le stratus et dans ce cas il y a un risque de brouillard givrant. Tandis que les températures sont froides en plaine, en montagne, au-dessus du stratus  les températures peuvent être douces, vois printanières. Il peut par exemple faire 8°C à Lausanne sous le stratus et 15°C à la Chaux-de-Fonds à 1000 mètres.
 
Orages le long des reliefs
En été, les reliefs ont également un rôle important sur le développement des orages. En Suisse de nombreux orages orographiques sont relevés et peuvent être violents. Il se développement suite aux mouvements ascendants de l’air chauffé par les reliefs et provoque des orages qui peuvent se déplacer lentement sur les plaines voisines.